Les ulcères cornéens

Rédigé par rogerlebouledogue le 16 octobre 2013 | Classé dans Santé

L’œil de votre chien est rouge, gonflé, larmoyant ? Il s’agit peut-être d’un ulcère de la cornée.

Qu’est-ce qu’un ulcère cornéen ?
Il s’agit d’une ulcération, c'est-à-dire une lésion en creux, plus ou moins profonde, de la cornée.

petit rappel anatomique :
Image

Les causes :
Un ulcère cornéen peut être dû :
- A un traumatisme : griffure, coup, branche d’arbre…. C’est la cause d’ulcère la plus fréquente chez les bouledogues. En effet à cause du profil concaviligne des bouledogues et de leur museau court, leurs yeux sont directement exposés aux agressions extérieures.
- A une infection (virus (herpès), ou champignon), dans ce cas l’ulcère fait généralement suite à une kératite (inflammation de la cornée) et apparait progressivement contrairement à l’ulcère dû à un traumatisme.
- A un corps étranger coincé sous la paupière qui abime la cornée à chaque mouvement de paupière.
La sécheresse oculaire ou le manque de mouvement de la paupière peut accentuer le risque d’ulcère.

Les symptômes :
L’œil est rouge, gonflé, larmoyant. Il peut aussi être accompagné d’un écoulement nasal du côté de l’œil atteint. On observe aussi généralement la paupière « interne » qui remonte sur l’œil.
La douleur est très intense et le chien a du mal à ouvrir l’œil.

Que dois-je faire ?
Prendre rapidement rendez-vous chez le vétérinaire car un traitement doit être mis en place au plus vite afin de pallier les futurs problèmes visuels qui peuvent aller jusqu’à la cécité.
En attendant le rendez-vous, vous pouvez nettoyer l’œil du chien avec du sérum physiologique au cas où un corps étranger serait coincé dans l’œil.
Il est aussi conseillé de garder le chien dans la pénombre car l’ulcère induit une photophobie (intolérance à la lumière).

Comment le vétérinaire va établir le diagnostic ?
Lors de la consultation, le vétérinaire va mettre un colorant dans l’œil (la fluoresceine) qui va colorer l’ulcère en jaune. A l’aide d’une lampe spéciale il va pouvoir regarder l’œil afin de déterminer l’aspect de l’ulcère (surface, profondeur…)

Image
Le traitement :
Le traitement de l’ulcère est souvent long (plusieurs semaines). Des visites de contrôle vont être organisées environ toutes les semaines pour surveiller l’évolution de l’ulcère.
Une bonne compliance (suivi) du traitement est nécessaire pour assurer la meilleure guérison possible.

Il va être généralement composé de :
- Un collyre antibiotique (tévémyxine) à appliquer fréquemment (toutes les 2h) pour éviter les infections. Des comprimés peuvent aussi être donnés pour renforcer l’action.
- Un collyre cicatrisant (N.A.C collyre), la plupart du temps mélangé au collyre antibiotique qui comme son nom l’indique va permettre la cicatrisation de la cornée.
- De l’atropine en collyre pour soulager la douleur et empêcher l’ulcère d’atteindre les couches profondes de l’œil.
Attention, l’atropine provoque une mydriase (ouverture de la pupille), jusqu’à plusieurs jours après l’arrêt du traitement, il ne faut donc pas exposer le chien à de fortes lumières.
- Un anti-inflammatoire oral pour la douleur.
- Une pommade ophtalmique antibiotique en relai du collyre pour la nuit

Il se peut que ce traitement de soit pas suffisant, le vétérinaire pourra alors décider soit :
- de suturer la paupière lors d'une anesthésie générale afin de protéger l’œil et d’améliorer la cicatrisation et permet aussi de continuer d'administrer les gouttes. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle ne permet pas d’observer ce qu’il se passe sous la paupière. Il existe 2 méthodes : la tarsorraphie qui consiste à suturer les paupières internes, et la blapharorraphie, qui consiste à suturer les paupières externes.
- d'appliquer une lentille (généralement anesthésie locale), ce qui aura les mêmes bénéfices que la fermeture de la paupière mais qui permettra en plus d’observer l’œil.

Suivant l’évolution, le vétérinaire peut vous fournir de nouveaux collyres.
Et bien sûr la collerette (ou collier élisabethain) pour empêcher le chien de se gratter l’œil et d’aggraver les lésions (pour un bouledogue la longueur idéale est de 10 à 15cm)

Au long court :
Un œil ulcéré deviendra plus fragile et risque donc de présenter de nouveaux ulcères par la suite. Pour prévenir ce risque, le vétérinaire vous conseillera d’appliquer quotidiennement un collyre comme le twelve (collyre à base de vitamine B12, magnésium , potassium et acide hyaluronique), protecteur physiologique de la cornée.

Notez cet article :
  • Article Actuellement 2.97/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Note : 3.0/5 (176 votes enregistrés)

Catégories

Menu

Publicité

Derniers articles

Partenaires